Blue Secure

Nos yeux sont irremplaçables, protégeons-les contre la lumière bleue

Recommandé pour : toute personne utilisant des écrans tout au long de la journée

Nos yeux sont irremplaçables.
Protégeons-les contre la lumière bleue.

Avantages

  • Solution parfaite pour protéger les yeux de la lumière bleue dangereuse
  • Meilleure protection Nikon si combiné avec le verre SeeCoat Blue UV

La santé visuelle est une préoccupation majeure de Nikon Verres Optiques. L’entreprise a d’ailleurs été la première à proposer un traitement antireflet contre la lumière bleue sur le marché français, en 2012.

<p>Le nec plus ultra de la protection = Technologie Blue Secure + le traitement contre la lumière bleue SeeCoat Blue UV.</p>

Le nec plus ultra de la protection = Technologie Blue Secure + le traitement contre la lumière bleue SeeCoat Blue UV.

<p>Une protection évoluée contre la lumière bleue = Technologie Blue Secure + le traitement classique SeeCoat Plus UV.</p>

Une protection évoluée contre la lumière bleue = Technologie Blue Secure + le traitement classique SeeCoat Plus UV.

PROTECTION CONTRE LA LUMIÈRE BLEUE

La nouvelle technologie Blue Secure vient renforcer le niveau de protection des verres optiques Nikon : intégrée au coeur du matériau, elle absorbe efficacement la lumière bleue nocive.

ESTHÉTIQUE

La neutralisation de la lumière bleue se fait grâce à des molécules spécifiques inclues directement dans le substrat.

 

(*) La combinaison de cette technologie à un traitement antireflet contre la lumière bleue vous apportera une protection optimale.
*Le spectre de la lumière bleue considéré comme nocif est situé entre 415 et 455 nm, selon des recherches effectuées par le groupe Essilor en collaboration avec l’Institut de la Vision de Paris et publiées par une étude évaluée par des experts dans la revue scientifique Plos One, en 2013. Coroneo M. Ultraviolet radiation and the anterior eye. Eye & Contact Lens 2011; 0:1-11. Ambach, W., et al. Spectral transmission of the optical media of the human eye with respect to keerastasis and cataract formation. Doc. Ophthalmol. 1994, Vol. 88, 2, pp. 165-73